Alimentation : quand la peine de coeur s'en mêle

16 Juillet 2016, 13:16pm

Publié par VanOo

Alimentation : quand la peine de coeur s'en mêle

Cher toutes, cher tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour un sujet bien vaste et assez personnel, mais qui nous a toutes et tous touchés à un moment donné dans notre vie, à savoir : le rapport avec la nourriture lors d'une rupture amoureuse ou d'une peine de cœur.

On le sait, une peine de cœur peut faire de sacrés dégâts, et c'est quelque chose que j'ai (malheureusement) expérimenté il y'a peu.

Quelque soit la façon dont on a eu le cœur brisé, notre égo en prend un sacré coup, et ne pas se raccrocher aux bons souvenirs peut parfois s'avérer difficile. Bref, avancer tout court s'avère difficile, un peu comme si on vous avait accroché un boulet sur chaque pied et que vous deviez en plus marcher dans une boue glissante et dégueulasse. Voilà, c'est pas un super tableau que je vous peins mais je pense que c'est à peu près l'idée pour tout le monde x).

POINT d'inquiétude cela dit : je vais bien. Enfin "mieux", en tout cas.

Le temps passe, et j'ai supprimé au fur et à mesure chaque détail qui me ramenaient au passé (ce qui est plus que conseillé lors d'une rupture...). Je dresse aujourd'hui de nouveaux projets qui me donnent la patate : je revis, je respire, j'aime la vie, bref, j'avance doucement mais SUREMENT !

D'ailleurs, rappelez-vous en : une avancée est une avancée ! Peu importe la grandeur du pas !

Maintenant, venons-en à ce sujet qui nous intéresse tant : notre rapport à la nourriture durant cette période difficile. Chacun agit différemment : certains vont se ruer sur la nourriture, d'autre ne pourront plus rien avaler. J'ai été, pendant quelques semaines, dans le second cas.

Impossible d'avaler quoi que ce soit, le ventre noué et l'envie de rien. 3 kilos de perdus, et aucune réjouissance à cela : j'étais mal dans ma peau, prendre ou perdre du poids m'importait peu. Quelle ironie : moi, qui donne des conseils sur le poids et la santé, j'étais incapable de prendre soin de moi !

D'où mon premier conseil à vous tous, cœurs brisés : prenez le temps d'être triste.

"WTF ?! Le but c'est d'aller mieux non ?" Eh bien justement, vous n'irez mieux que si vous accepter de reconnaître les faits : vous vous sentez comme une merde et tout va mal. Le but n'est pas d'arroser vos graines de tristesse, mais d'accepter le fait que "Oui, ok, je vais mal. Je vais pas bien, j'ai envie de pleurer, de me ruer sur de la bouffe/de ne rien manger, de rester dans mon lit à regarder des séries, d'espérer, etc". N'avez-vous jamais remarqué ce sentiment de soulagement que l'on éprouve après avoir pleurer en sanglots ?

Prenez donc le temps de vous laisser aller à votre tristesse et de ne pas ou trop manger, sans vous poser de questions... attention, cette phase est PROVISOIRE et vous devez trouver la force d'en sortir doucement. Car le but c'est pas de rester mal hein ok ?

Mon deuxième conseil serait : ne vous flagellez point.

Que vous perdiez ou preniez du poids : vous venez d'écumer une période de chagrin. La pire chose que vous puissiez faire serait de vous en vouloir d'avoir eu tel et tel comportement vis-à-vis de la nourriture. Celle-ci est destinée à vous guérir, à vous apporter de la joie, à vous soutenir. Pas à vous flinguer le moral plus qu'il ne l'est déjà. Donc, tout doux, pendant ce mois de torture, vous avez droit de manger n'importe comment...

Mon troisième conseil : réapprenez à vous faire plaisir petit à petit.

Pour ma part, je n'arrivais plus à apprécier quoi que ce soit. Me nourrir pour me nourrir ne m'intéressait pas, et pour me faire plaisir non plus, donc je vous laisse imaginer la gueule de mes assiettes pendant ces quelques semaines... Au bout d'un mois de torture, et lorsque je me suis décidé à supprimer de ma vie ce passé ressurgissant, j'ai pu avancer et me focaliser sur MOI, MOI, et uniquement MOI (youpi, soyons mégalos). J'ai donc recommencé à me faire plaisir : mozzarela fraîche, pesto, fruits frais... ce qui me faisait plaisir je le prenais !

Mon quatrième conseil : prenez soin de la personne qui se remet d'une blessure (vous).

Celui-ci va s'intégrer dans votre quotidien au fur et à mesure. Pas de suite, mais le plus important est d'entamer ce processus qui va vous permettre de retrouver votre sourire. CHOUCHOUTEZ-VOUS ! Prélassez-vous dans un bain en écoutant votre musique préférée, cuisinez une belle tarte à la fraise, faites une randonnée entre potes, jouez à la console, regarder une série drôle : bref, FAITES !

Un dernier conseil ? En cinquième position : vous avez maintenant besoin de changement !

"C'est-à-dire ?", eh bien c'est très simple ! Vous avez besoin de nouvelles expériences ! Vous avez toujours rêvé de vous mettre au surf mais vous n'avez jamais osé ? Maintenant est le BON moment ! Vous avez toujours rêvé de tester une recette de smoothie ? Faites donc ! Vous rêvez de voyager ? Mais faites donc !!

Si vous n'avez pas vu le film YESMAN, alors regardez-le ! Si vous l'avez vu et qu'en prime vous sortez d'une rupture difficile, que vous ayez aimé le film ou non, vous comprendrez de quoi je parle : il faut dire OUI à toutes les "belles" opportunités ! (J'ai dit les belles opportunités ! Pas les mauvaises hein ! Donc on va pas vers la drogue et autres choses illégales non !). Lisez de nouvelles aventures, découvrez, et aimez la vie.... ainsi que la nourriture.

Commenter cet article

Vanessa 16/08/2016 23:15

Bonjour,

Merci pour ce joli blog plein de jolis mots ! je culpabilise beaucoup car j'ai pris 5 kilos suite à une rupture et sans doute une remise en question sur ma vie amoureuse par dessus. Je me console de moins en moins avec la nourriture, je fais pas mal de sport mais je ne perds pas de poids à mon grand désespoir mais je pense que je ne lâche pas assez prise et surtout, je ne m'aime pas assez vraiment pour de vrai. Mais avant la fin de l'année, c'est mon challenge, je veux retrouver mon poids de forme et m'aimer pour de vrai, et arrêter de culpabiliser sur tout et continuer à vivre une jolie vie seule ou accompagnée !
Bel été et à bientôt !
Vanessa

VanOo 17/08/2016 10:04

Bonjour Vanessa !
Une rupture amoureuse, ça fait toujours des dégâts... L'important c'est de ne pas t'en vouloir pour ces kilos que tu as pris. J'ai grande confiance en toi ! ;) en te mettant à la chrono, tu les perdras forcément ! Viendra un moment où tu arriveras à voir la nourriture comme une sorte de "carburant" plutôt qu'une consolation ! Et tu as raison, ne culpabilise surtout pas, et apprécie cette belle vie, c'est en étant heureuse qu'on attire l'amour ;)
Bel été à toi aussi et bon courage dans cette épreuve !